Série: Episode #12: "Jour J, on se dit Oui! "

25/03/2018

Je n'ai rien vu venir ! Imaginez un peu ça ! C'est Ding Dong ! Jour J ! On va se dire oui, enfin j'espère ! Pour une fois, il est évident que cette journée ne sera pas comme les autres ! Si ?

Lundi de Pâques ! Ça y est ! Nous y sommes ! Autant vous dire que nous avons bataillé sec pour pouvoir nous marier le jour des cloches ! Allez savoir pourquoi j'y tenais tant, une lubie de petite fille. Le mariage se déroulant uniquement à la mairie, nous avons obtenu une dérogation grâce aux beaux yeux et probablement un peu aussi au bras long d'Amoureux.

Quand j'ouvre les yeux, il me semble que c'était hier qu'il me faisait cette demande incroyable, et changeait ma vie ! Ma vie, et cette soirée qui, à cause de mes dentistes, s'annonçait très en deçà de ce que j'avais imaginé pour notre anniversaire.

Au moment de me blottir contre lui comme tous les matins, patatra, je me retrouve les quatre fers en l'air, à côté du lit. Mais Aiiiieeeuh ! Pas d'Amoureux ! C'est un cauchemar ?

Je m'étends, en mode étoile de mer, afin de dérouiller ce corps qui met toujours nettement plus de temps que moi à se réveiller (mais bien moins de temps que mon cerveau) et tente de comprendre ce qui m'arrive.

C'est au moment où Solenne manque de me scalper en ouvrant la porte, laissant entrer une très agréable odeur de café, que je me souviens que j'ai dormi chez elle. Bon sang mais c'est bien sûr ! Nous avons décidé de faire les choses bien, et de ne pas dormir ensemble à la veille du mariage.

- Ben qu'est-ce que tu fais par terre, glousse-t-elle

- Un squash, dis-je avec une petite moue chafouine.

- Allez, bouge-toi bitch, file dans ta douche et rejoins-nous pour ton maquillage. (Oui, dans notre bouche, bitch est un petit mot doux, au même titre que pétasse ou idiote)

Sous la douche, je me repasse le film de notre vie ensemble. La boulangerie, chouquette, l'arrivée de Zoé et de Monsieur chat dans notre vie, quand je suis interrompue par une voix que je connais bien. Un son doux et mélodieux, plein de tendresse, ou presque.

- M'maaaaaaaaaaaan ! M'maaaaaaaaaaaaan ! T'es prop' ? M'man Dépêche !

Je sors donc de la cabine de douche, et enroule la serviette Reine des neiges que ma Best m'a préparée sur le bord de l'évier, autour de ma poitrine. Reine des neiges ??? Dire qu'elle n'a pas d'enfants. Parfois elle me fait peur. J'attache mes cheveux à la vas-y-que-j'te-pousse, et rejoins mes pineco, Zoé et Mister-cat-ze-doudou-of-ze-year dans le salon.

Au moment de poser son pinceau sur mon visage, Solenne, ma meilleure amie donc, une des folles dingues qui ont fait de mon EVJF la plus belle des soirées, enfin de ce dont je me souviens en tous les cas, laisse échapper une petite larmichette.

- Ah ben non, si tu pleures je pleure.

- Naaaaan ! Surtout pas ! S'affole-t-elle. Ferme les yeux.

Elles ont drapé tous les miroirs de la pièce pour que je ne me voie pas. Pas avant d'être maquillée-coiffée-enrobée.

Les paupières closes, j'écoute le caquètement des filles, mais je ne suis pas tout à fait là ! Je suis dans un état vraiment très particulier. Je vais l'épouser. Cet homme si parfait. Si prévenant. Si tendre, attentionné, intelligent et, Ohlala, si beau ! C'est vrai qu'il est beau mon amoureux. Et il m'a donné la plus parfaite des petites filles. Mon cœur s'envole.

Après un long moment de pinceautage, crèmage, eyelinage, et autres blushage et mascarage, suivis d'un coiffage plutôt savant, je place mes deux pieds au centre de la robe que les filles font doucement remonter jusqu'à ma poitrine, avant de fermer les dizaines de d'agrafes du bustier. Le moment est venu. Les filles ont fini de faire de moi leur Barbie-mariage, et me semblent vraiment impatientes à l'idée de me laisser me découvrir dans le miroir.

- T'es prête ? Me demande Solenne.

- Nan. Et si on se posait là devant un film ? On commande une pizza ! Sans olives pour moi.

Les filles éclatent de rire. Moi aussi mais pour nous toutes, c'est un rire nerveux. Elles m'attrapent, me placent devant le miroir en pied du salon, et d'un geste sec, tirent sur le drap qui le protégeait.

Un silence de plomb envahit la pièce. Pendant une seconde, j'ai le souffle coupé. J'en tremble. Mes jambes me soutiennent à peine. J'ouvre grand, mais alors très grand les yeux, afin de ne pas prendre le risque de ruiner l'époustouflant maquillage de Solenne en laissant échapper une larme rebelle.

J'ai beau me fixer dans cette glace, je peine à me reconnaitre. Je suis magnifique. Je suis en robe de mariée. Mais ce qui me rend si belle, je le vois bien, c'est le bonheur ! La joie, la béatitude. Ce qui me rend belle c'est lui. C'est de réaliser que je vais unir ma vie à la sienne. Pour toujours. Que je vais devenir sa femme, soutenue par tous les gens que j'aime. Voilà ce qui me rend si belle. Si resplendissante.

C'est Zoé qui se décide la première à briser ce silence cotonneux.

- Qu'est-ce que t'es belle m'man. T'es la plus belle des plus belle des mamans.

Quand je vous dis qu'il m'a donné la plus parfaite des petites filles.

- La plus belle... Zoé se tortille dans tous les sens.

- Et la plus gentille et la plus... Regard de chat poté activé.

Oui, alors là, on est d'accord, ça sent l'arnaque !

- Tu me prêteras ta robe ?

Bingo !

Une heure plus tard, après avoir fait une entrée disons-le, plutôt remarquée dans l'allée, droits comme un « i » devant le maire, entourés de nos familles et de nos amis, le cœur battant et les yeux pétillants, nous répondons enfin à la question fatidique.

- Oui !

- Oui.

- Vous pouvez embrasser la mar...

Autant vous dire que le maire n'a pas eu besoin de nous le dire deux fois. Nous ne lui avons même pas laissé le temps de terminer la première. J'étais enfin Mâdââââme Degand.

Tout cela s'est passé si vite, que, je n'ai rien vu venir ! Imaginez un peu ça ! C'est Ding Dong! Amoureux et moi, on s'est dit oui ! Nous sommes à présent : Mari et femme.


Joyeuses Pâques à tous!

Kandly