Série: Episode #4: "Je n'ai rien vu venir: Zoé entre en primaire!"

05/03/2018

Je n'ai rien vu venir ! D'ailleurs, j'ai encore du mal à comprendre comment tout cela est arrivé ! Imaginez un peu ça ! Zoé entre à l'école primaire ! C'est dingue ! Une fois de plus, cette journée-là avait commencé comme toutes les autres !

Zoé est pourtant à peine sortie de mon ventre. Alors comment se peut-il que du jour au lendemain elle entre au CP ? Elle n'est absolument pas prête ! Comment ça c'est moi qui ne suis pas prête ? Hum. Bon. C'est possible. Mais c'est normal ! Vous êtes drôles !

On passe cinq ou six ans à trouver un rythme. Ou plus exactement à chercher un rythme. Parce que le temps de s'habituer aux biberons, il est déjà temps de passer aux panades. Une fois qu'on devient les rois de la bouillie, baaam! Débrouillez-vous pour lui faire avaler du solide! Et là, ben va falloir lui faire manger de tout ! Comment ça elle ne peut pas manger que des bonbons et des chocolats ? Elle doit manger quoi ? Des légumes ? Haaaaan ! 

On a à peine le temps de lui expliquer que la petite brune qu'elle voit dans le miroir plein pieds du couloir, c'est elle ! Ce n'est pas la petite voisine qui est venue jouer à la maison ou la fille de marraine qui aurait tout d'un coup changé de tête. 

A peine le temps de lui dire que nooooon Zoé, « S » ne se prononce pas « T ».
Qu'on dit sucette et non tutette. Qu'on formule « s'il te plait » et non pas « t'il te plait ».
Et d'ailleurs on dit t'il te plait, euh, s'il te plait, à chaque fois qu'on demande quelque chose !

A peine le temps de lui apprendre à faire rentrer les carrés dans les carrés, et les ronds dans les ronds - Non Zoé, tu ne parviendras pas à faire entrer un losange dans un ovale, non Zoé, même dans ce sens-là, non chérie, même en jetant ton jouet contre le mur, ça ne fonctionnera pas.

On a à peine le temps de s'habituer au rythme des siestes ! Nos siestes j'entends ! Parce que Zoé elle, à bien trop de choses à raconter à Monsieur Chat pour prendre le temps de dormir. Les conversations hautement philosophiques entre ces deux-là on pourtant tendance à m'assommer moi !
« Tu tais montieu tat, te tuis pas fatiguée moi, et toi ? En vrai tu tais, ze pente que ti maman nous met au lit, t'est parteu t'est elle ti est fatiguée » - On peut rien te cacher mon enfant!

On a tout juste le temps de se remettre du premier pestak de danse, celui ou Zoé est restée les mains dans les poches de son habit de pirate à admirer les lumières roses ooooooh, rouges aaaaaaaaah, et bleues eeeeeeeeeeh qui clignotaient au-dessus de sa tête !
Ce pestak où l'on a fondu en larme alors qu'elle ne faisait rien, mais qu'est-ce qu'elle le faisait bien!
Bien sûr madame le professeur de danse, j'ai bien vu que Zoé était restée immobile pendant tout le pestak, euh spectacle, mais entre nous, regardez-moi dans les yeux, vous avez déjà eu une élève qui restait figée avec tant de grâce, tant de prestance ? Hein ? Hein? Franchement ?

On nous laisse à peine le temps d'emmagasiner tout le vocabulaire, leur vocabulaire, de comprendre chaque geste maladroit, de supporter la séparation, chaque matin, devant la petite école, cette même école devant laquelle elle nous lâche maintenant la main avant même d'arriver à la grille pour rejoindre Nestor, Simon et Stéphanie, en oubliant une fois sur deux de nous faire un bisou-d'amour-de-je-t'aime-du-plus-loin-du-monde-entier-de-l'univers !

Et au moment où, enfin, tout se met en place. Ce moment magique où l'on a finalement l'impression de faire les choses convenablement, de comprendre le fonctionnement de ce petit être dont le disque dur se rempli un peu plus chaque jour, et bien plus vite que le nôtre, de disque dur. 

Cet instant privilégié ou nous sommes persuadés que notre enfant est teeeeeeellement plus malin que les autres, parce que nous même sommes teeeeeeellement plus doués que les autres parents ! A cet instant précis, il faut tout recommencer !?
Trouver de nouvelles marques, changer de disque dur externe pour être sûr de pouvoir enregistrer les milliers d'infos qui vont s'abattre sur nous ? Et bien vous savez quoi ? 

Je n'ai rien vu venir ! D'ailleurs, j'ai encore du mal à comprendre comment tout cela est arrivé ! Imaginez un peu ça ! Zoé entre à l'école primaire ! C'est dingue ! Cette journée-là avait pourtant commencé comme toutes les autres !

N'hésitez pas vous aussi à me proposer un titre! ==> "Je n'ai rien vu venir - TITRE"