Série: Episode #8: "Je n'ai rien vu venir: Zoé est amoureuse!"

09/03/2018

Merci à ma Maryse pour ce titre amusant ! Et n'hésitez pas vous aussi à me proposer un titre ! ==> "Je n'ai rien vu venir - TITRE"

Devinez ? Je n'ai rien vu venir ! D'ailleurs, j'ai encore du mal à comprendre quand, comment et pourquoi tout cela est arrivé ! Imaginez un peu ça ! Zoé est amoureuse ! C'est dingue ! Pourtant, ma journée avait commencé comme toutes les autres !

Voilà quelques jours que Zoé se rebelle contre ma précision du timing toute relative. Habituellement, elle est plutôt du genre à laisser couler. A faire avec, comme on dit, ou plutôt à faire sans... Du haut de ses six ans, elle s'en remet pleinement à maman, qui, bien entendu, a forcément toujours une bonne raison d'être en retard, puisque c'est une maman !

Mais depuis quelques jours, la ponctualité est au centre des préoccupations de Miss Zoé ! La ponctualité, et le choix des vêtements que nous avions l'habitude de faire en last minute au saut du lit ! Maintenant il faut impérativement poser délicatement les vêtements sur le dossier de la chaise. Au début, il fallait que ce soit fait avant d'aller se coucher. Mais hier, c'est en rentrant de l'école que la corvée à commencé. Et croyez-moi, ici, le mot corvée est loin d'être galvaudé !

- M'man, tu viens choisir ma robe ?
- Ta robe ? Mais je n'ai même pas encore posé les sacs de courses !
- Fais vite alors !

Fais vite alors ??? Elle m'a dit : Fais vite alors ???

- Mais dis-moi ma puce, tu as prévu un truc ? Une sortie ? Un apéro ? Ou on est d'accord que tu ne te rhabilleras pas avant demain matin pour aller à l'école ?

Un grand vide tombe sur notre petit nid douillet.

Intriguée par ce changement de comportement et par le silence interminable qui règne d'un coup, je me dirige à pas de loup vers la chambre de Madâââme Zoé.

Face au miroir en pieds, elle interroge monsieur chat du regard en plaçant sous son menton, chacune des robes que contient son armoire-reine-des-neige-qu'il-va-falloir-changer-parce-que-tu-comprends-je-suis-plus-un-bébé. Gabrielle Solis qu'as-tu fait de ma fille ?!

- Si je mets ma belle robe rose demain, tu pourras me faire des nattes ? Ça met mieux mon visage en valeur ! Whaaaaaaaat ??? A noter sur ma to-do-list : Interdire à ma belle-sœur de passer du temps seule avec ma fille !

La mine défaite, complètement débraillée, les cheveux en pétard et avec comme seul maquillage, les restes de la veille, (ou de l'avant-veille ?) j'assiste à cette scène hors de temps, les yeux en dehors de leurs orbites !

- Je. Oui. Bien sûr. Des nattes. J'ajoute à ma liste mentale la recherche de tutos sur YouTube une fois que miss monde sera couchée ! Et tant pis pour le film du jeudi soir avec amoureux-futur-mari.

Hésitante, je rebrousse chemin et me rends dans la cuisine afin de terminer de ranger les trois énormes sacs de courses avec lesquels j'ai grimpé les deux étages sans ascenseurs qui mènent à notre petit paradis. La vie reprend son cours quand Zoé m'appelle, la voix pleine de douceur et d'amour :

- M'maaaaaaaaaaaaaaaaaaaan ! Maaaaaaaamaaaaaaaaaaaaaaan !
- Oui chérie ?
- A quel âge je pourrai mettre tes talons ?

Je lâche la tripotée de paquets de bonbons, et de chocolats que j'étais sur le point d'envoyer valser au dernier étage de notre meuble-à-sucreries-interdites-à-maman, me cogne le front à la porte de l'étagère restée ouverte parce-que-ça-m'évite-de-l'ouvrir-et-la-fermer-cent-fois, même si ça ne m'évite pas de la prendre en pleine figure, régulièrement. Toutes les semaines en fait ! A chaque retour de courses ! Le choc est hypra violent ! Celui de la question de Zoé, pas celui de la porte !

J'emprunte à nouveau le corridor qui mène à la suite enfantine, à défaut de suite parentale, jouant avec mes doigts, au moins aussi à l'aise qu'à mon premier entretien d'embauche, obtenu par quelques subtils ajouts pluzoumoins fictifs sur mon CV, et tente de gagner du temps en reformulant sa question :

- Tu veux porter des talons ? Mais des talons genre... Des talons ? 
- Ben oui ! Des talons genre tes chaussures noires à semelles rouges. De toute manière tu ne les mets jamais !
- Mais. Je. Zoé ! Je ne les mets jamais parce que ce sont de très jolies chaussures. Très jolies et très chères et que je ne les sors que pour les grandes occasions ! Et puis ce n'est pas la question ! Tu mettras des talons quand tu seras plus grande. M'enfin !

Je vois bien qu'elle est déçue mais je ne peux quand même pas lui prêter mes talons ? Si ? Naaaan... De toute façon, il me reste un paquet d'années avant qu'elle ne rentre plus ses deux pieds dans un seul de mes escarpins.

Après une nuit mouvementée, pour moi du moins, Zoé et mister cat, eux, ont dormi comme des bébés, Zoé et moi faisons la boite à miam quand, après m'avoir rappelée à l'ordre une demi-douzaine de fois quant au temps qui passe, elle me demande :

- Je peux prendre deux goûters ?

C'est à ce moment-là que j'ai compris. Les vêtements, les nattes, les talons, et deux goûters ! Il y une petite tête bonde à l'école qui fait son bonheur et qu'elle a hâte de retrouver le matin ! Pour qui elle a envie de se faire belle. Avec qui elle a envie de partager son goûter ! Ma Zoé est amoureuse !

Au secours ! Je n'ai rien vu venir ! D'ailleurs, j'ai encore du mal à comprendre quand, comment et pourquoi tout cela est arrivé ! Imaginez un peu ça ! Zoé est amoureuse ! C'est dingue ! Pourtant, ma journée avait commencé comme toutes les autres !