Il n'est pas mort, mais moi... ?

Épuisé

Precious aime Garrett plus qu'elle-même. En ce mois de mai deux mille dix, telle une âme vagabonde, elle n'a pas d'autre choix que celui de le regarder endurer cette souffrance intolérable. Alors elle veille sur lui, de là où elle est. Mais où est-elle? 

La culpabilité est un vampire. Elle aspire notre énergie, notre bien-être, et par conséquent notre lucidité. Comment rester conscient de la vérité quand nous n'avons plus de forces ? Comment rester maître de nous-même, de nos décisions, de nos choix ou de nos envies quand tout notre être est à bout ? Ce roman est un souffle d'espoir, une étincelle de vie dans l'obscurité cruelle de ceux qui sont mal aimés. Une fiction sur la violence conjugale et la dépendance affective, mais également sur la propension qu'a l'être humain à reproduire consciemment, ou inconsciemment ce que ses parents ont vécu avant lui

15,00